• L'ortie dans tous ses états....

     Puisque j'ai fait une petite terrine à l'ortie, je vous joins une fiche technique sur l'ortie et un recueil des recettes que j'ai pu trouver avec des orties...
    Attention, l'antidote aux piqûres d'orties en cas d'accident : le plantain. Magique !!!! Essayez : vous en cueillez une feuille, vous la frippez et frottez vigoureusement sur le bouton. La douleur disparaît en quelques secondes.
     
    Ortie

    Nom latin : Urtica dioica
     Noms usuels : Ortie dioïque, Grande ortie
    Famille : Urticacées
    L'Ortie possède de nombreuses vertus reconnues depuis bien longtemps, aussi bien sur le plan médicinal que sur celui de la consommation culinaire.
     
    C'est une plante vivace qui peut mesurer jusqu'à 1.50 m de haut. Les feuilles sont opposées, pointues avec des dentures triangulaires sur les bords. Les fleurs apparaissent dès le mois de Juin et jusqu'en Octobre. Elles sont de couleur verte et très petites. Cette plante a un goût aigre.
     L'Ortie est constituée d'histamine, de vitamine B, C, D et K, de tanin, de potassium, calcium, fer, soufre, manganèse, silice, de carotène. 
    En phytothérapie, les parties utilisées sont les feuilles, le rhizome et les racines ainsi que toute la plante lorsqu'elle est encore jeune. Le séchage doit se faire à l'abri de la lumière.
    On la trouve dans toutes les régions tempérées de l'Europe et dans les régions tempérées du globe, jusqu'à 2400 m d'altitude.
    PROPRIÉTÉS DE L'ORTIE Antianémique, antidiabétique, astringent, dépuratif, diurétique, galactagogue, hémostatique, révulsif, diététique, hépatoprotecteur.
    UTILISATIONS DE L'ORTIE Anémie, aphte, diabète, diarrhée, énurésie, épistaxie, oedème, problèmes de peau, rhumatismes, sciatique, leucorrhée, ménopause, piqûres d'insectes, hémorragies, psoriasis, urticaire

    CONTRE-INDICATIONS  Ne pas consommer les graines !!!
    Usage interne  Pierre Lieutaghi - Le livre des Simples - Ed. Actes Sud
    Le suc frais est le mode d'administration à préférer : 60 à 125 g par jour dans un peu d'eau. Ceux qui ne disposent pas de plantes fraîches pourront préparer le sirop suivant (H. Leclerc : Faire infuser pendant douze heures 250 grammes d'ortie fraiche dans 1,5 litres d'eau bouillante ; filtrer et ajouter le double de son poids en sucre ; prendre 200 à 300 grammes par jour.
    En élixir floral (DEVA) :   "Unité, apaisement". Cet élixir aide à résoudre les conflits au sein d'un groupe ou d'une communauté. Apporte calme et courage après une rupture familiale. Renforce l'unité familiale.
    Usage externe 
    Les vertus hémostatiques de l'ortie seront mises à profit dans le saignement de nez où il suffit bien souvent d'introduire un coton imbibé de suc frais dans les narines pour voir cesser les saignements.
    Le suc et la décoction (60 g pour 1 litre, réduit d'un tiers) s'emploient en collutoire ou en gargarisme dans l'angine, les aphtes, les inflammations ou engorgement des gencives. Les feuilles cuites et réduites en bouillies sont détersives et résolutives ; on les appliquaient sur les tumeurs lymphatiques et les ulcères. Buc'hoz, l'un des monographes de l'ortie (1805), rapporte que Dufrenoy, médecin à Valenciennes, ayant remarqué l'usage populaire de l'ortie pour conserver la viande (on l'enveloppait dans ses feuilles), supposa que la plante pouvait avoir des vertus antiseptiques et en fit l'essai avec succès dans quelques cas de gangrène, spécialement à la lèvre et au pied. Il employait le cataplasme ci-dessus, avec l'addition de sel et d'eau-de-vie et le faisait arroser de suc frais toutes les quatre heures. Cazin n'a pas expérimenté l'ortie dans ces affections chez les humains mais il en a vu les bons effets en médecine vétérinaire. Ce révulsif, encore usité dans les campagnes, peut calmer les douleurs rhumatismales. A des fins aphrodisiaques, il tient plus du sadisme que de la phytothérapie ! Le suc d'ortie, que l'on peut mêler à parts égales avec le suc des feuilles et des graines vertes de capucines favorise remarquablement la croissance et la repousse des cheveux. On en frotte vigoureusement les parties dénudées. Certains produits, sous le nom mystérieux de "Dioïca" ne cachent rien d'autre que notre bonne mauvaise herbe.
     
    Quelques recettes à base d'orties
     
    Terrine d'orties à la mauve   pour 4 à 5 personnes : 300 g d'orties, 100 g d'un mélange à part égales de Mauve, oseille, blette ou autre verdure à disposition, 100 g de lard maigre, 3 oeufs, Persil, thym, ail, poivre et sel.
    Couper le lard en petits dés, faites le fondre à l'huile. Hachez menu toutes les herbes et faites-les revenir sur les lardons. Laissez cuire 10 minutes, salez, épicez selon votre goût. Laissez refroidir l'ensemble une quinzaine de minutes.Incorporez les oeufs battus,  mélangez intimement. Versez la préparation dans un terrine en grès spécial four, ou à défaut dans un moule à cake huilé. Cuire à four moyen 45 mn. Servir en tranches comme un pâté.

    Quiche aux orties  pour 4 ou 6 personnes  150 g de pâte à tarte brisée• 500 g de jeunes orties• 2 oeufs• 2 dl de crème fraîche Sel marin, muscade 1 gousse d'ail  Battre les oeufs avec la crème fraîche, le sel, la muscade et l'ail pilé.  Laver soigneusement les orties en ne gardant que les feuilles et les hacher rapidement pour éviter qu'elles noircissent. Etaler la pâte dans un moule, piquer le fond et les bords avec une fourchette. Recouvrir la pâte avec les orties et ajouter le mélange crème/oeufs. Mettre au four à 180° pendant 30 minutes.

    Ortillons  •100 gr. de farine• 1 jaune d'œuf • 50 gr. de purée d'orties • 50 gr. de fromage râpé • 50 gr. de beurre ou huile végétal •1 pincée de sel   Dans une terrine, verser la farine en fontaine, ajouter sel, jaune d'œuf et purée d'ortie,  du fromage râpé et beurre ramolli. Mélanger le tout de façon homogène.  Former des petites boules aplaties en galettes, couvrir avec le reste de râpé et faire cuire à four moyen (th. 6) pendant 15 mn. Pour parfaire la présentation, les faire dorer quelques minutes sous le grill.

    Flans de riz au coulis d'orties Flans : 200g de riz basmati ; sel-poivre ; 1 fenouil haché menu ; 1 échalote hachée menu ; 1 c. à s. d' huile d'arachide ; 400ml d'eau, additionnée d'un demi-cube de bouillon végétal ; 3 c. à s. de farine, diluée dans 1dl de lait de soja non sucré.
    Coulis : 150g de feuilles d'orties ; 1/2 cube de bouillon végétal ; 10g + 25g de margarine ; 2 c. à s. de farine ; un peu de lait de soja non sucré ; sel-poivre. Chauffer l'huile dans une casserole et y faire revenir pendant 10 minutes l'échalote et le fenouil. Saler et poivrer selon le goût. Laver le riz et l'ajouter aux légumes, ainsi que le bouillon végétal. Faire cuire sur feu doux jusqu'à absorption complète de l'eau. Faire fondre 10g de margarine dans une casserole et y faire blanchir les feuilles d'orties pendant 10 minutes. Les mixer finement et réserver. Mixer le riz aux légumes et lui ajouter la farine diluée dans le lait de soja. Tasser la préparation dans des ramequins huilés. Porter le four à 180° et cuire les flans pendant 30 minutes. Vérifier la cuisson (une aiguille enfoncée au centre doit ressortir sèche et non collante). Les laisser refroidir un peu. Faire fondre le reste de margarine, y jeter la farine et faire un roux. Ajouter ensuite en alternance de l'eau additionnée du demi-cube de bouillon restant et du lait de soja, jusqu'à obtenir la consistance souhaitée. Ajouter à la sauce les orties hachées et rectifier l'assaisonnement. Démouler les flans en passant la lame d'un couteau mouillée tout autour et les retourner sur les assiettes de service, sur un lit de coulis d'orties. Servir tiède ou froid.

    Boulettes d'Orties  Ingrédients (pour 4 à 6 personnes) ;500 g de pommes de terre, lait, 2 oeufs et 200 g d'ortie.
    Faites une purée de Pommes de terre onctueuse. Cuisez séparément les Orties, moulinez-les. Mélangez-les avec la purée, liez le tout avec deux oeufs, formez des boulettes, cuisez-les à four chaud, ou éventuellement à la friture.

    Délice de  feuilles d'orties   
    •500 g de feuilles d'ortie fraiches • 1 kilogramme de sucre roux (sucre de canne)•1/2 litre d'eau• 1 citron• 1 orange 1 gousse de vanille ou de l'extrait de vanille naturel. Épluchez l'orange et le citron, enlevez un maximum de "peau blanche" car elle donne de l'amertume à la préparation, coupez-les en morceaux en enlevant les pépins ; faites les cuire avec les feuilles d'orties et les écorces des fruits, que vous aurez mises dans un nouet, pendant 1/2 d'heure, en les couvrant dans le 1/2 litre d'eau. Retirez les écorces et mixez le reste de façon à obtenir une purée épaisse. Mettez cette purée dans une passoire et avec une spatule faites la passer dans le tamis de façon à éliminer les petites parties fibreuses du mélange. Ajouter le même poids de sucre que de purée, la gousse de vanille fendue en deux ou de l'extrait. Remettez au feu jusqu'à ce que la goutte reste à la cuillère, Mettez en pot.

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :